» Mais par où commencer ?  »

 

Je m’appelle Anna, j’étais une jeune femme carriériste et volontaire prête à tout pour prouver, aux autres et surtout à moi même, que j’étais capable ! Mais capable de quoi ?

Je cherchais le train de vie parfait, le canapé parfait, la télévision parfaite, le poids parfait pour aller avec cette superbe robe parfaite +++

Je mangeais des légumes d’été en plein mois de janvier bourrés de pschitt magique aux effets pas vraiment glorieux.

De la viande gonflée aux hormones (et si c’était que ça … mais chhuutt j’avais pas encore réalisé).

Du poisson gavé de mercure et de plastique « hummm c’est beau la mer ».

J’avais 46 t-shirts, 19 pulls, 10 vestes, 23 pantalons, 18 paires de pompes … dont les trois quart « au cas où je grossis », « au cas où je maigris ».

Mes meubles débordaient de merdier utilisable 1 fois par an « quand tu le trouve ».

Vous l’avez compris, ça part de tout cotés et ça n’a aucun sens, ni pour le moi d’hier, ni pour le moi d’aujourd’hui.

Et d’un seul coup (pas vraiment d’un seul coup d’ailleurs mais c’est pour faire plus spectaculaire), « paf », fracture, j’ai réalisé…
J’avais choppé les rondeurs de la vieille tante alors la robe parfaite pour moi, on oublie… Est-ce que j’ai du temps a perdre avec ça finalement ? J’avais prouvé à tout le monde que je pouvais moi aussi m’ennuyer dans un travail que je n’aimais pas. Des poivrons en janvier je pouvais m’en passer. Si je ne trouvais pas de solution pour la viande, j’avais qu’a m’en passer aussi. Mes poubelles débordaient chaque jour malgré le « tri » sélectif alors j’avais qu’à arrêter de jeter, arrêter d’acheter alors ? Et surtout j’attendais un enfant sans savoir dans quel monde il allait grandir, ni avec quelles valeurs.

« Je veux changer ! C’est urgent, je ne respire plus là. Mais par où commencer ? »

Si vous vous reconnaissez dans l’un de ces mélodrames, BIENVENUE !

 


 

Après plusieurs années, de tests, d’échecs mais aussi de belles réussites, je voulais faire un point sur le chemin parcourus. Et pourquoi pas échanger avec d’autres personnes en quête de se reconnecter avec l’essentiel.

Le point à Mars 2019 :

  • J’ai finalement abandonné la viande et le poisson, j’ai tergiversé un moment puis en fin de compte, je ne ressens aucun manque. A force de chercher on trouve… Les nombreuses vidéos et témoignages sur les abattoirs et les conditions de vie des animaux m’ont poussé à arrêter aussi les produits laitiers et dérivés. J’ai adopté 3 magnifiques et adorables cocottes qui auraient fini en nuggets, et toute la famille profite d’œufs extra frais. Nous avons la chance d’avoir un petit jardinet que l’on exploite à fond en potager !
  • Je lutte pour supprimer définitivement le plastique de la maison et je me bats pour réduire chaque jour un peu plus mes déchets.
  • J’ai fais un grand tri par le vide à la maison (pas jeté, donné ou vendu) et j’achète le plus responsable possible (et le moins possible par la même occasion).
  • Entre temps mon fils et né et il a grandi, il comprend de plus en plus la valeur des choses et il apprend la patience et le travail.

Je suis très fière de notre famille même si je sais qu’il nous reste encore du chemin à parcourir…